Non !

Amadou Tidiane Wone

Écrivain, éditeur et panafricaniste. Ancien Ministre de la Culture et ancien Ambassadeur du Sénégal au Canada.

Pour avoir été de ceux qui, depuis le début, ont exprimé publiquement leur soutien et leur sympathie à Ousmane Sonko ainsi qu’à Pastef- Les-Patriotes en tant que projet politique porteur, et nécessaire, dans la vitalité démocratique de notre pays, je ne saurais me taire face à ce qui me semble  une dérive langagière malheureuse.

Je suis de ceux qui suivaient, en direct,  la déclaration d’Ousmane Sonko depuis Ziguinchor.  J’ai arrêté au moment où il a sorti des propos qui ne lui ressemblent pas. Dans la forme comme dans le fond.

J’en suis profondément désolé !

Même si je comprends la pression insoutenable que subissent Ousmane Sonko et ses proches depuis plus de deux ans, je ne suis pas du tout d’accord avec son écart de langage !

 Ses ennemis jurés, ainsi que tous ceux qui sont hostiles au changement dans notre pays, pourraient saisir cette occasion inespérée de fédérer leurs énergies pour parachever la diabolisation, à moindre frais, de celui qui pourrait porter, le plus loin possible, l’alternative nécessaire et impérieuse que nous attendons depuis 60 ans !

Alors même que se déroule un procès, dont les minutes circulent, en temps réel, dans tous les réseaux sociaux, il lui était loisible de laisser les citoyens libres de se faire une opinion. Et elle lui était largement favorable !

Trop de communication tue la communication !

Cela dit, et comme je l’ai toujours assumé, le combat (dont nous partageons les idéaux avec Ousmane Sonko et tous les Patriotes) est articulé autour de la défense de valeurs et de principes. Rien ne saurait nous en détourner.

Dire une vérité désagréable à un ami est la moindre des dignités. Sous ce rapport, la direction de Pastef devrait, impérativement, se donner les moyens  de ramener le débat au plan purement politique, après la fermeture de cette phase judiciaire. Quel que soit le verdict qui sera rendu.

Cette séquence judiciaire peu honorable devrait servir de terreau au réveil de tous ceux qui sont convaincus que le Sénégal vaut mieux que ce qui nous a été donné à voir et à entendre ces jours-ci.

 Sur le fond de l’affaire nous avons, comme chaque citoyen,  notre intime conviction. Nous l’exprimerons  en temps et lieux. Car, la présomption d’innocence court jusqu’à la prononciation du verdict. Tariq Ramadan ne vient-il pas d’être acquitté faute de preuves ?

Respectons les institutions en toutes circonstances en attendant de les changer !

Jummah Mubaarack !

Amadou Tidiane WONE

info@amadoutidianewone.com

Commentaires

6 Commentaires

  1. Ousmane

    Merci kaw .. ce n’est pas pour rien que nous attendons votre position à chaque élection, pour prêter une oreille très attentive à cette personne 🙏🤩

    Réponse
  2. Gueye

    Entre sympathisants ou amis il faut se dire la vérité quelque soit sa dureté.
    Tu l’as écrit cher Baaba, « trop de communication tue la communication ».
    Il y a des moments où un leader doit savoir se taire et observer.
    Le débat de fond sur l’avenir du pays doit prendre le pas sur les invectives et les insultes qui, si elles continuent, finirons par lasser plus d’un.
    Il est révolu le temps où on suivait un leader aveuglément.
    A bon entendeur !

    Réponse
  3. MAME ABDOULAYE TOUNKARA

    Salut sonExcellence,
    Pour ma part, le PASTEF gagnerait à etoffer son equipe de communication carPROS est non seulement bavard mais commet beaucoup d’erreurs.
    Aujourd’hui, comment accepterait on qu’il stigmatise les malades atteints d’AVC par exemple ?
    Et en politique, certaines erreurs se paient cash.
    Merci pour la lucidité !

    Réponse
    • Le Croyant M.

      Sonko avec un lance-pierre, Sonko pour la « bataille final à Dakar », Sonko disant au Khalif des mourid que sur les 14 morts, 9 sont des talibés mourif… Bientôt on ne saurait plus compter ses dérives. Tout ça lui dessert énormément. Son VAR est et sera sans égal ! Quant à Macky, il aurait dû arrêter toute cette histoire de viol dès qu’il a reçu les infos de nos brillants agents du renseignement qui lui ont donné les preuves du complot, dont Sonko l’a d’ailleurs accusé à tort. Le Président n’en savait absolument rien au début de l’affaire.

      Réponse
  4. Croyant M.

    Sonko avec un lance-pierre, Sonko pour la « bataille finale à Dakar », Sonko disant au Khalif des mourid que sur les 14 morts, 9 sont des talibés mourid… Bientôt on ne saurait plus compter ses dérives. Tout ça lui dessert énormément. Son VAR est et sera sans égal ! Quant à Macky, il aurait dû arrêter toute cette histoire de viol dès qu’il a reçu les infos de nos brillants agents du renseignement qui lui ont donné les preuves du complot, dont Sonko l’a d’ailleurs accusé à tort. Le Président n’en savait absolument rien au début de l’affaire.

    Réponse
  5. NDIAYE

    Assalamou aleykoum Mr Wone, je vous lis depuis pas mal de temps et j’apprécie beaucoup vos sorties car vous le faites avec professionnalisme.
    Vu que vous êtes sympathisant du Pasteef, pourquoi ne pas créer une cellule de communication très restreinte qui devra conseiller, guider valider toutes les sorties de OS car plus on approche des échéances de 2024 plus la situation sera tendue.
    Au plaisir de vous lire

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres Articles

Rester Focus !

Rester Focus !

Le 24 mars 2024, le peuple sénégalais a fait une option, claire et sans équivoque, pour un changement résolu et définitif d’avec le train-train...

Rupture 

Rupture 

Rupture ! Ce mot magique est sur toutes les lèvres. Comme un appel pressant, une soif incompressible de défricher une voie d'avenir conforme...

Odeurs de gaz…

Odeurs de gaz…

Lorsque l’on assiste à une représentation théâtrale, les scènes se succèdent en plusieurs actes dans un déroulement pensé, réfléchi pour accrocher...

Le bout du rouleau !

Le bout du rouleau !

Notre pays le Sénégal,  enfant chéri de la colonisation française, est dirigé par une élite intellectuelle malade des travers de l’école de Jean...

Ce que je crois !

Ce que je crois !

Nous vivons une époque bien singulière. La vanité des humains n'a d’égal que leur condition…humaine si fragile, si éphémère, relativement au temps...

Parlons vrai !

Parlons vrai !

Un être cher m’a appris : Il y’a quatre manières de perdre son temps : Ne rien faire Faire ce que l’on ne doit pas faire Le mal faire Le...

Et maintenant ?

Et maintenant ?

On ne peut plus fermer les yeux sur les exactions violentes, et de plus en plus inacceptables, qui se déroulent en plein jour dans l’espace public...

Au nom de quoi ?

Au nom de quoi ?

« Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice. » Montesquieu Notre...

Réfléchissons !

Réfléchissons !

Et dès l’abord un rappel: « O hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus,...