Lorsque les bornes sont franchies…

Amadou Tidiane Wone

Écrivain, éditeur et panafricaniste. Ancien Ministre de la Culture et ancien Ambassadeur du Sénégal au Canada.

La pauvreté et l’ignorance mènent à tout. L’appât du gain facile et le goût immodéré du luxe noient, dans la luxure et dans le libertinage, des jeunes femmes inconscientes dont les réseaux sociaux viennent de dévoiler le secret de la    «réussite ». Au prix d’une renommée  fragile et factice, qui les élève au rang «  d’influenceuses » (sic !) l’on vient de découvrir que ces jeunes dames aux formes généreuses, qui s’affichent avec des moues suggestives et pathétiques, sont tout simplement des prostituées… Rien de plus !

Quelle que soit la manière dont on aborde la question, les réponses qui tombent mènent à une réalité hideuse qui concentre tous les éléments d’une bestialité masculine aux confins de la barbarie. Mais à ce niveau, ce qui me choque davantage, c’est le silence assourdissant des féministes, la posture impassible des associations de protection  des droits humains. Ce qui interpelle c’est la posture à la «  je n’ai rien vu ni rien entendu » du ministère des droits de la femme et    du genre ! Mais où sont donc tous les outragés d’un viol supposé qui voient circuler, impassibles, des vidéos de femmes dénudés, laisse au cou, sous le jet d’urines de mâles en rut ? Mais où sont les apôtres de la liberté et du laisser aller, laisser faire ? Jusqu’à ce point ?

« Lorsque les bornes sont franchies, il n’y a plus de limites !! »

Le temps est venu de siffler la fin de la récréation ! Et de dénoncer les dérives vers lesquelles nous mène la perte du sens de l’orientation de nos populations, colonisées, violées culturellement et dépossédées jusqu’au sens de la dignité humaine ! Et cela est de la responsabilité des pouvoirs publics tout autant que la construction d’infrastructures et l’organisation d’élections. La préservation de la sécurité publique, dont les mœurs sont une dimension essentielle, revient à l’Etat. Alors ne faisons pas mine de regarder ailleurs! Cette interpellation s’adresse aussi à toute la classe politique dont les principaux leaders sont bien silencieux sur ce sujet. Le silence des autorités religieuses, marabouts et clergé est tout aussi préoccupant. Qui pour veiller désormais sur nos errements et nous remettre sur le droit chemin?

Au demeurant et disons le carrément: La destination de Dubai doit faire l’objet d’un traitement particulier, en raison des événements récents et de ce que cela dévoile. Mais aussi et surtout de tout ce qui n’est pas encore remonté à  la surface en termes de réseaux pédophiles et homosexuels… Bref, la barbarie est en pleine renaissance !

Certainement, me dira t-on, que ce genre de faits se déroulent tout près de chez nous, et dans plusieurs parties de ce monde décadent. Mais jamais des outrances telles n’ont été faites à un Continent et à une race ! Que des citoyens de pays arabes soient racistes et vulgaires, cela est suffisamment connu. Qu’ils filment et diffusent sur les réseaux sociaux les ignominies de leurs prédations, mérite une réaction vigoureuse des pays dont les ressortissants sont concernés !

Je lance un appel solennel afin que des plaintes soient déposées par nos gouvernements,  pour démanteler les réseaux de proxénétisme qui sont à la base de ces faits inqualifiables.  Que des mesures soient prises afin que ces activités illicites soient sévèrement réprimées.

Parallèlement,  une campagne de sensibilisation doit être engagée pour remettre nos valeurs en exergue et dénoncer les marchands d’illusion et de rêves fallacieux qui exploitent la femme et la chosifie .

J’attends les théoriciens du «  chacun est libre de faire ce qu’il veut de son corps » venir me justifier la mise en laisse d’un être humain qui plonge son nez dans la merde d’un sauvage pour quelques milliers de dollars…

Amadou Tidiane WONE

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres Articles

Rester Focus !

Rester Focus !

Le 24 mars 2024, le peuple sénégalais a fait une option, claire et sans équivoque, pour un changement résolu et définitif d’avec le train-train...

Rupture 

Rupture 

Rupture ! Ce mot magique est sur toutes les lèvres. Comme un appel pressant, une soif incompressible de défricher une voie d'avenir conforme...

Odeurs de gaz…

Odeurs de gaz…

Lorsque l’on assiste à une représentation théâtrale, les scènes se succèdent en plusieurs actes dans un déroulement pensé, réfléchi pour accrocher...

Le bout du rouleau !

Le bout du rouleau !

Notre pays le Sénégal,  enfant chéri de la colonisation française, est dirigé par une élite intellectuelle malade des travers de l’école de Jean...

Ce que je crois !

Ce que je crois !

Nous vivons une époque bien singulière. La vanité des humains n'a d’égal que leur condition…humaine si fragile, si éphémère, relativement au temps...

Non !

Non !

Pour avoir été de ceux qui, depuis le début, ont exprimé publiquement leur soutien et leur sympathie à Ousmane Sonko ainsi qu’à Pastef-...

Parlons vrai !

Parlons vrai !

Un être cher m’a appris : Il y’a quatre manières de perdre son temps : Ne rien faire Faire ce que l’on ne doit pas faire Le mal faire Le...

Et maintenant ?

Et maintenant ?

On ne peut plus fermer les yeux sur les exactions violentes, et de plus en plus inacceptables, qui se déroulent en plein jour dans l’espace public...

Au nom de quoi ?

Au nom de quoi ?

« Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice. » Montesquieu Notre...

Réfléchissons !

Réfléchissons !

Et dès l’abord un rappel: « O hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus,...