« PHILODOFFIE » ET ARITHMÉTIQUE DU TEMPS

Amadou Tidiane Wone

Écrivain, éditeur et panafricaniste. Ancien Ministre de la Culture et ancien Ambassadeur du Sénégal au Canada.

En perpétuelle régénération, l’humanité a un longue histoire divisée en plusieurs séquences générationnelles. Le temps qui passe nous avale et nous remplace. Sans délais ni hésitation. Tout est victime du temps et de son verdict implacable. Sauf Le Maître du temps…

Chaque génération se croit éternelle.  Et pourtant, que de  générations disparurent et dont plus aucun membre n’a survécu sur terre dans une séquence de 200 ans.. De 950 ans pour le Prophète Noé dit-on… Que de squelettes décomposés, puis liquéfiés et enfin réintégrés à leur origine sous cette terre qu’ils piétinaient… Avec arrogance pour certains pharaons et autres rois impudents… Mais la terre avale et digère toutes les outrances ! Elle racontera son histoire un jour…Un jour indubitable ! A venir…

Lorsque l’on pense que notre terre aurait 4, 5 milliards d’années selon la science, lorsque l’on pense que le premier humain aurait foulé cette terre il y a 2,8 millions d’années, On devrait commencer à se sentir tout petit…

 Il serait aussi temps de réfléchir…. un peu plus dangereusement ( !) Penser à  soi mais aussi aux autres !

Car ces chiffres, qui donnent assurément le vertige,  nous invitent à plus d’humilité lorsque l’on mesure l’insignifiance d’une vie de 100 ans qui semble aujourd’hui le baromètre de la vie au-delà du possible…

Et la première conséquence de cette mesure du temps qui ne s’arrête pas devrait être : ne perdons pas de temps, nous n’en avons pas assez!

Au crépuscule de ma génération,  je me demande de plus en plus comment vivre utile ? Comment apporter, au temps qui passe, un peu plus de sens et ajouter de la valeur aux choses de la vie qui passe ?

Philosophie ou «  PHilodoffie » ? Comprenne qui voudra ! La montre tourne…

Amadou Tidiane WONE

info@amadoutidianewone.com

Commentaires

1 Commentaire

  1. Toure

    Pertinent chacun de nous est pour une mission ou des missions. Non pas pour multiplier la terre , perpétuer la vie en donnant la vie mais baliser le terrain comme nos aïeux ont fait pour nous. On doit rendre la monnaie avec humilité, modestie tout en sachant tout ne peut être par nous et notre temps

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres Articles

Réfléchissons !

Réfléchissons !

Et dès l’abord un rappel: « O hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus,...