Espace

Contributions

ACCUEIL 9 Contributions

Retrouvez dans cet espace, les différentes contributions réalisées par Amadou Tidiane Wone ou par des personnalités de la vie politique, économique, culturelle et sociale.

Apportez votre contribution à la réflexion collective en rendant publiques vos visions et propositions.

Invité (e) du jour

Scandre HACHEM

Fin observateur de l’actualité nationale et internationale tout en gardant ses idéaux de jeunesse, Scandre HACHEM fut Directeur de bibliothèques en France. Ses activités politiques au sein de différentes organisations lui ont donné une expérience qui en fait pâlir plus d’un. Resté éloigné du pays pendant 40 ans, il retrouve sa terre natale après sa retraite en 2014.

 

Dr Sylla Thiam

L’État d’Israël, une création de l’Assemblée générale de l’ONU ? Déconstruire le récit israélo-occidental

 

 

Il est totalement faux de prétendre que l’État d’Israël aurait accepté et respecté le plan de partage de la Palestine proposé par l’ONU de même qu’il est tout aussi faux de penser ou dire que l’État d’Israël a été créé par elle.

Cela aurait pu être le cas, cela ne l’a pas été. Avec toutes les conséquences dramatiques que cela a engendrées et continue d’engendrer tel le ressac d’une mer qui, à intervalles irréguliers, explose d’une colère irrépressible, toujours plus meurtrière et dévastatrice.

Il est temps de déconstruire le récit fabriqué par Israël et les grandes puissances, récit répété sur tous les tons, toutes les ondes et dans tous les écrits depuis 1947. Ce récit est une réécriture de l’histoire faite de manipulations et de travestissements systématique des faits.

Israël a été proclamé comme pays et État indépendant par une déclaration unilatérale du porte-parole des milices sionistes, David Ben Gourion, à la suite d’un coup de force contre l’Assemblée générale qui a été totalement piétinée et méprisée par la même occasion. D’autre part, même dans le cas où les milices sionistes avaient demandé le partage de la Palestine, ce qui resterait à prouver*, il est totalement faux de prétendre que l’État d’Israël avait accepté et respecté le plan de partage de la Palestine proposé par l’ONU.

 

  • L’Assemblée générale, qui n’est pas une instance décisionnaire rappelons-le, recommande effectivement un plan de partage en Elle recommande en même temps, et dans la même résolution, différentes mesures précises dans le cadre d’une période de transition sous la supervision d’une commission ad hoc qui devait se mettre en place et commencer corollairement ses activités, en coopération avec les autorités britanniques, au processus de retrait de leurs troupes qui devait s’étaler jusqu’en octobre 1948 au plus tard. La commission de l’ONU poursuivant alors sa mission tout en continuant d’avoir l’appui des autorités britanniques chaque fois qu’elle en aurait besoin. Rappelons que cette résolution incluait différentes autres recommandations parmi lesquelles :
    • le respect strict du maintien et de l’intégrité des populations composant chacun des deux territoires ainsi que de l’ensemble de leurs droits de citoyens,

  • la mise sur pieds d’une Assemblée constituante élue au suffrage universel avec un droit de vote des femmes dans chacun de ces deux territoires, …

Précisons que les territoires prévus étaient composés comme suit :

  • 14 000 kilomètres carrés, avec 558 000 juifs et 000 arabes pour l’État juif, soit 58% de juifs et 42% d’arabes ;
  • 500 kilomètres carrés, avec 804.000 arabes et 10 000 juifs pour l’État arabe ; ▪ 106 000 Arabes et 100 000 juifs pour la zone internationale qui aurait compris les Lieux saints dont Jérusalem et Bethléem, soit une superficie de 85 km2.
    • entre les deux États, une union économique, monétaire et douanière était prévue.

On peut constater immédiatement que ce statut des lieux saints tout comme surtout cette répartition des populations contrevenait totalement aux exigences sionistes d’un État juif vu le nombre d’arabes qui y vivaient et le nécessaire respect de leur intégrité. On comprend dès lors les véritables raisons de la suite des événements et de leur nature.

 

  • En effet, dès le vote de cette résolution, les milices sionistes, comme d’ailleurs la Grande Bretagne, court-circuitent celle-ci, cette dernière retirant aussitôt et très rapidement ses troupes, les premières, à savoir les milices sionistes, procédant à ce qui apparaitra comme une opération organisée et planifiée d’occupation immédiate des terrains évacués et de nettoyage ethnique de leurs habitants palestiniens par la violence, l’assassinat et le Déchirant et piétinant ainsi l’ONU elle-même comme l’Assemblée générale et sa résolution proposant le plan de partage.

 

  • Des centaines de milliers de palestiniens avaient déjà été expulsés de leurs terres et de leurs maisons au moment où, six mois après le début de massacres et du nettoyage ethnique, Ben Gourion déclare unilatéralement la création de l’État d’Israël en même temps que son indépendance le 16 mai 1948, suscitant alors l’entrée en guerre de l’Égypte et la Jordanie en Notons que toutes deux étaient encore sous l’emprise du gouvernement britannique, appâtées qu’elles ont ou auraient pu être pour se servir au passage de butins de guerre, la première de Gaza, la seconde de la Cisjordanie et de Jérusalem Est. Cette guerre n’aura eu pour résultat, sinon pour véritable objectif, que de faire passer à la trappe le coup de force des milices sionistes et le nettoyage ethnique des palestiniens. Et les butins jordaniens et égyptiens, factices s’il en fût, ces deux pays n’ayant servi en réalité que de garde-meubles à l’État d’Israël qui viendra assez rapidement les récupérer dès que l’occasion se sera présentée, ce qui fût le cas avec la guerre de 1967.

  • C’est bien dans ce contexte que les milices sionistes inventent la novlangue qu’on retrouvera dans « 1984», le célèbre roman de George On pourrait raisonnablement se demander si là n’est l’une des sources qui l’auront inspiré dans son développement de la novlangue lors de l’écriture de son roman. En effet :
    • Les milices sionistes laissent entendre qu’elles seraient d’accord avec le plan de Cela se traduit dès le lendemain du vote de la résolution par le coup de force piétinant celle-ci.
    • La déclaration d’indépendance d’Israël affirme s’engager à :
  • respecter l’intégrité de l’ensemble des populations, cela s’est traduit par les massacres, expropriations des maisons et des terres, nettoyage ethnique
  • traiter tous les citoyens avec les mêmes Les quelques dizaines de milliers de palestiniens ayant échappé au nettoyage ethnique sont traités en citoyens de seconde zone avec une forte restriction de leurs droits.

 

Un droit fondé de coup de force accompagné de massacres et de nettoyage ethnique

C’est sur cet acte premier et fondateur que l’État d’Israël sera créé par une déclaration unilatérale (et non par l’ONU comme le prétend le récit israélo-occidental) et qui sera la matrice structurelle** de sa politique de rejet systématique de toute contrainte du droit international et qu’il n’a eu de cesse d’appliquer depuis lors. Cela a été voulu et acté dès l’origine par les grandes puissances, l’Assemblée générale de l’ONU ne servant en réalité que de cheval de Troie à ce tour de passe-passe et cette ignominie qui frappe le peuple palestinien et fonde ce droit international taillé sur mesure pour s’appliquer aux autres, qui gouverne encore le monde non occidental, celui-ci en payant encore et toujours le prix. Tout cela avec la complicité tacite mais non moins décisive orchestrée par la Grande Bretagne avec l’appui des trois autres grandes puissances du Conseil de sécurité, la place occupée par la Chine de Formose comptant pour zéro et n’étant que pur subterfuge imposé par les États-Unis.

C’est à l’appui de tous ces facteurs que l’État d’Israël s’est systématiquement arrogé la conviction d’être investi du droit et du pouvoir de contrevenir et de piétiner les résolutions de l’ONU et tout ce qui représente le droit international chaque fois qu’ils contrediront son bon vouloir et de sa suprématie.

 « N’ayant pu faire que la justice fût forte, on fit de la force justice »

Ainsi on comprend clairement que l’État d’Israël n’est pas le produit d’un acte de droit mais d’un rapport de force issu d’un coup de force contre un acte de droit, le travestissant et l’accompagnant d’un nettoyage ethnique s’appuyant de crimes de guerre et crimes contre l’humanité dont la logique ultime a été la mise en route d’un processus génocidaire qui ne s’est jamais démenti à travers l’histoire réelle d’un conflit devenu séculaire.

N’eût été ce choix délibéré des milices sionistes avec la complicité active des grandes puissances, l’État d’Israël aurait été effectivement créé par l’ONU. Mais dans ce cas de figure, cela aurait été à la suite d’une exigence contraignante du Conseil de sécurité du strict retour et respect du processus engendré logiquement par l’ensemble de la résolution de l’Assemblée générale proposant le plan de partage avec toutes ses recommandations. Engendré ainsi dans la contrainte du respect du droit international, l’État d’Israël aurait appris à le respecter. Cela n’a pas été la voie choisie, ni par les milices sionistes ni par les puissances qui en avaient le pouvoir de décision et de contrainte.

 Il est définitivement temps que cela cesse. Un droit international, équilibré, disant l’éthique et la justice, enfin appliqué à tous, sans discrimination ni passe-droits, passera nécessairement par la libération du peuple palestinien de ce joug infernal auquel il est soumis depuis cette forfaiture lugubre autant que génocidaire.

Si par ailleurs la solution politique à ce désastre organisé et annoncé devait passer par l’existence de deux États, il devrait revenir à la Cour Internationale de Justice d’en établir les contours précis en se fondant sur l’ensemble des résolutions, et annexes y afférant, de l’ONU depuis 1947.

 * Les palestiniens proposaient un État binational dans les frontières de la Palestine mandataire. Les sionistes, quant à eux, demandaient la création d’un État juif, mais sans en avoir jamais délimité quelques frontières que ce soit. Cela ne correspondait nullement au plan de partage proposé par l’Assemblée générale de l’ONU, ni dans l’esprit ni dans la lettre. Les milices sionistes, comme l’État d’Israël par la suite, ont systématiquement joué l’ambiguïté à ce sujet jusqu’à ce jour.

** Cette matrice est tridimensionnelle : ce privilège de piétiner l’ONU et le droit international est systématiquement articulé avec la mise en accusation des victimes comme responsables des massacres et destructions qu’elles subissent, le tout avec la bénédiction et la complicité tacite et/ou affichée de l’essentiel des pays occidentaux.

Pour aller plus loin, voir mon article en deux parties intitulé « Ce peuple qui ne veut pas mourir ou l’ONU et la question de la Palestine » :

https://www.facebook.com/share/p/5jv8giqVk4PkeDMv/?mibextid=qi2Omg

 https://www.facebook.com/share/p/2ofxPHB2X8KZhsUP/?mibextid=qi2Omg

 Voir aussi le plan de partage proposé par l’Assemblée générale de l’ONU repris par l’Université de Perpignan, Digithèque de matériaux juridiques et politiques :

 https://mjp.univ-perp.fr/constit/il1947.htm

Autres contributions

Air Sénégal, un cri de cœur

Air Sénégal, un cri de cœur

En tant qu'ancien DG et Président d'Air Sénégal, j'ai eu le privilège de vivre de près les hauts et les bas de notre compagnie aérienne nationale. Aujourd'hui, je ressens un besoin profond de partager certaines réflexions sur la situation actuelle dans laquelle se...

lire plus
Lettre ouverte aux Sages du Conseil Constitutionnel 

Lettre ouverte aux Sages du Conseil Constitutionnel 

Le contexte politique actuel est marqué par de nombreux questionnements sur la fiabilité et la transparence du processus de contrôle des parrainages citoyens. Cette situation nous impose de vous adresser la présente lettre, pour manifester notre incompréhension par...

lire plus
Le « Déluge » d’al Aqsa

Le « Déluge » d’al Aqsa

Du 7 octobre 2023 et du lancement de l’opération Déluge d’al Aqsa, l’État d’Israël et le suprématisme occidental n’ont voulu présenter que les crimes de guerres commis, faisant tourner en boucle des images, authentiques pour certaines, montées de toutes pièces ou...

lire plus
L’État d’Israël versus l’impérialisme occidental

L’État d’Israël versus l’impérialisme occidental

La création de l’État d’Israël a été le fruit d’un projet conçu et mis en œuvre par la Perfide Albion dans la dernière partie de la de la première moitié du 19ème siècle, soit plus de cinquante ans avant le premier congrès sioniste mondial en 1897*. Il a fallu un...

lire plus
L’opération « Ouragan » ou « Déluge d’al-Aqsa »

L’opération « Ouragan » ou « Déluge d’al-Aqsa »

L’État d’Israël vient de subir une défaite cinglante face à la résistance palestinienne. Orientés totalement sur la prévision d’une invasion de son territoire par le Hezbollah, ses services de renseignements, tous organes confondus, ont été totalement pris à...

lire plus
Aveuglement volontaire: 21 ans depuis la tragédie du JOOLA.

Aveuglement volontaire: 21 ans depuis la tragédie du JOOLA.

La projection mémorielle se traduit par l'inauguration d'un mémorial.Malheureusement, nous n'en avons tiré aucun enseignement. Nous refusons de pointer du doigt la chaîne éloquente des responsabilités.Est-ce parce que GRAWOUL, comme le craignait mon ami et frère...

lire plus
En finir avec la Françafrique!

En finir avec la Françafrique!

Les évènements qui, présentement, secouent l’Afrique de l’Ouest de manière quasi simultanée, plongent les pays affectés dans une situation de crise profonde, dont l’issue sera déterminante pour l’avenir du continent. Mais cette crise peut être vue comme une...

lire plus
DE LA CUPIDITÉ A LA TERREUR

DE LA CUPIDITÉ A LA TERREUR

Notre pays, le Sénégal, vit des moments douloureux, que l’on n’aurait jamais pensé vivre au 21è siècle. La situation politique très tendue, a rendu l’atmosphère socio-économique très délétère. En l’espace d’une décennie, les espoirs d’une vie meilleure, d’un vivre...

lire plus
CEDEAO, vers une guerre intestine ?

CEDEAO, vers une guerre intestine ?

La destruction de la Libye par l’OTAN sous le prétexte fallacieux que nous connaissons tous aujourd’hui, à savoir la protection des habitants d’une ville insurgée d’un massacre imminent par les troupes libyennes. Cette destruction de la Libye a favorisé une...

lire plus
Pour une modification de la loi de 2016 relative aux services de renseignement en vue d’avoir un cadre légal garantissant la protection des droits et libertés constitutionnels, sans pour autant porter atteinte à l’action des services de renseignement 

Pour une modification de la loi de 2016 relative aux services de renseignement en vue d’avoir un cadre légal garantissant la protection des droits et libertés constitutionnels, sans pour autant porter atteinte à l’action des services de renseignement 

Dans un pays démocratique, « les fonctionnaires du secret ne sont pas des individus incontrôlables sans foi ni loi, faisant ce que bon leur semble au nom de la raison d’État »[1]. Ces propos d’Éric Denécé sont à méditer par tous les personnels des services...

lire plus
Le Soudan ou quel avenir pour l’Afrique ?

Le Soudan ou quel avenir pour l’Afrique ?

Après les pays du Sahel dont la déstabilisation, domino après domino, été amplifiée et élargie par la destruction massive de la Libye par la France, les États-Unis et la Grande Bretagne, continue progressivement d'être mis sur la touche de l'actualité, c'est toute...

lire plus
La France en ébullition

La France en ébullition

La sanction de l’arrogance Le monde observe ce qui se passe depuis plusieurs semaines en France où un projet de réforme du système des retraites provoque des manifestations violentes que les services de sécurité répriment avec une vigueur qui nous rappelle les heures...

lire plus
ENTRETIEN DE SONKO AVEC RFI ET FRANCE 24

ENTRETIEN DE SONKO AVEC RFI ET FRANCE 24

L’entretien qu’Ousmane SONKO a eu récemment avec les deux voix de la France que sont RFI et France24, a suscité de très nombreuses réactions au Sénégal et ailleurs. Chacun y est allé de son interprétation personnelle avec plus ou moins d’objectivité. Ces réactions...

lire plus
SIKILO, LE POIDS DES MESURES

SIKILO, LE POIDS DES MESURES

Ceux qui se préoccupent véritablement de sécurité ne sont pas du tout surpris par la survenance de ce drame. Il y a tout un ensemble de facteurs, à la fois, concordants et antinomiques pour expliquer que tels accidents sont la conséquence logique de l’incurie de...

lire plus
CHRONIQUE BLASÉE

CHRONIQUE BLASÉE

Monsieur le Président, des sanctions plutôt que des condoléances !! Pourquoi des condoléances de Macky Sall à la suite de l’accident de deux autobus qui a fait 40 morts, pour l’instant et 80 blessés? C’est bien beau, c’est très poli, voire policé, même très...

lire plus
CHOISIR N’EST PAS UNE OPTION

CHOISIR N’EST PAS UNE OPTION

Tout dans la vie est question de choix… Elle commence par « la tétine ou le téton », se termine par « le chêne ou le sapin » ou « Percal ou Malikane ». Entre temps, il faut toujours et encore choisir. Entre la bourse ou la vie, fromage ou dessert, la peste ou le...

lire plus
CHRONIQUE RÉSILIENTE

CHRONIQUE RÉSILIENTE

La Confiance n’exclut pas le Contrôle… Économique… « L’indépendance n’est pas l’acte isolé d’un jour, mais un combat permanent, qui se gagne également sur le front de la sécurité alimentaire. C’est ce qui ajoute à la souveraineté nationale un surcroit de liberté »....

lire plus
La crise en Iran et ses enjeux

La crise en Iran et ses enjeux

C’est dans la logique de leur lutte d’influence et de suprématie que les suprématistes états- uniens interviennent sous de multiples formes et moyens pour assurer leur domination et la prééminence de leurs intérêts au détriment de tout ce qui pourrait s’y soustraire...

lire plus
Tam-tam désolant, Théâtre d’Ombres…

Tam-tam désolant, Théâtre d’Ombres…

La situation politique du Sénégal est empreinte d’une certaine confusion, mais ce que nos hommes politiques dégagent de plus certain comme image, à travers ce qui se noue et surtout se dénoue, pour prendre le contrôle d’une assemblée nationale aux turbulents contours,...

lire plus
Si j’étais plumitif du Président

Si j’étais plumitif du Président

Le discours que j’aurais écrit pour le Président Macky SALL « Sénégalaises, Sénégalais, Hôtes étrangers qui vivez parmi nous, Je voudrais, à l’entame de mon propos, exprimer ma profonde compassion à l’endroit de toutes les familles endeuillées à la suite des...

lire plus
LETTRE OUVERTE A LA CLASSE POLITIQUE SENEGALAISE

LETTRE OUVERTE A LA CLASSE POLITIQUE SENEGALAISE

Depuis bientôt un mois, le verdict des urnes a rendu la sentence souveraine du peuple Sénégalais, sentence qui est le strict reflet de la situation politique du pays. Pour la première fois, depuis l’accession de notre pays à l’indépendance, un gouvernement au pouvoir...

lire plus
ISMAELA MADIOR FALL : LE DROIT AU SERVICE DE L’IMPOSTURE

ISMAELA MADIOR FALL : LE DROIT AU SERVICE DE L’IMPOSTURE

« L’ambition dont on n’a pas le talent est un crime » Chateaubriand Dans une contribution brouillonne, fondée sur un raisonnement bancal et absurde tendant à légitimer la nomination illégale de Maitre Awa DIEYE, comme membre du Conseil Constitutionnel, le Juriste...

lire plus
COMPRENDRE LA JEUNESSE ET GOUVERNER AVEC ELLE

COMPRENDRE LA JEUNESSE ET GOUVERNER AVEC ELLE

« C’est toujours la jeunesse qui paie pour les différents des vieillards, et j’entends par vieillards les êtres fossilisés, les êtres vieux de cœur, les êtres qui ne veulent que l’argent et le pouvoir ».  Julien Green On assiste depuis plusieurs années...

lire plus
MACKY SALL : UNE FIN DE POUVOIR TRAGIQUE

MACKY SALL : UNE FIN DE POUVOIR TRAGIQUE

« C’est une loi implacable de l’histoire : les tyrans finissent toujours mal » La proclamation des résultats provisoires par la Commission nationale de recensement des votes le 04 aout, confirme les tendances lourdes qui se...

lire plus
Leçons d’un scrutin (suite)

Leçons d’un scrutin (suite)

Après les législatives du 31.07.22, j’en tirais ce que je considérais comme premières leçons par un texte publié le 04.08 dans le site  amadoutidianewone.com. En ce temps-là, on était en pleine « guerre des chiffres » alors même que les résultats...

lire plus
L’APARTHEID ET L’ÉTAT D’ISRAËL

L’APARTHEID ET L’ÉTAT D’ISRAËL

Le débat en cours au Parlement français concernant le soutien au peuple palestinien et la caractérisation du système d’apartheid mis en place par l’État d’Israël s’est retrouvé d’emblée vicié et noyé dans la confusion comme seuls savent, avec maestro, y engloutir les...

lire plus
LEÇONS D’UN SCRUTIN

LEÇONS D’UN SCRUTIN

Depuis de nombreuses années, l’Afrique offre l’image peu reluisante de la seule partie du globe où une élection semble toujours annoncer la fin du monde. Au point qu’on peut se demander si nos Etats, plus exactement ceux qui les dirigent ou aspirent à le faire, sont...

lire plus
L’EXCELLENCE CONTRE LA MEDIOCRITE

L’EXCELLENCE CONTRE LA MEDIOCRITE

On a beau dire, mais les réseaux sociaux peuvent avoir un bon côté. C’est ce que je me suis dit ce samedi matin quand j’ai reçu deux très beaux textes de deux professeurs d’université, Mary Teuw NIANE et Babacar DIOUF. Ces deux textes m’ont été transférés par des amis...

lire plus
Tragique destin

Tragique destin

FOLLE AMBIANCE Plusieurs interventions d’intellectuels, d’hommes politiques et de journalistes publiées ces dernières semaines sur la toile, ont soulevé la gravité de la situation que traverse le Sénégal et qui s’envenime au fur et à mesure qu’approchent les élections...

lire plus
LA CEDEAO A PERDU LA FACE

LA CEDEAO A PERDU LA FACE

RAPPEL Le titre ci-dessus m’a été inspiré par une réflexion que j’avais intitulée, en janvier dernier, « UEMOA ET CEDEAO, LES MASQUES TOMBENT » rédigée au lendemain de la publication des sanctions illégales, illégitimes et cruelles que les dirigeants de la...

lire plus
POUR L’INTÉRÊT SUPÉRIEUR DE NOTRE PAYS

POUR L’INTÉRÊT SUPÉRIEUR DE NOTRE PAYS

Il arrive souvent dans le parcours d’un être humain que l’appel du devoir l’amène à faire des choses dont il n’a pas forcément envie. Dans la vie d’une communauté humaine, il y’a des moments où garder le silence n’est ni courageux, ni responsable. Habituellement, je...

lire plus
ALLONS, VOUS, ENFANTS DE NOTRE PATRIE !

ALLONS, VOUS, ENFANTS DE NOTRE PATRIE !

Oui, il faut parler. Il faut leur parler. Il faut qu’ils se parlent. Difficile mission ! Difficile mission car ils ont tous peur des uns des autres ; alors ils se font peur. Un combat de coqs … jusqu’à la mort. Chacun a promis à l’autre la Gehenne. Les uns peuvent...

lire plus
ARR MI AMAN MA * ( Viens, je danse pour toi )

ARR MI AMAN MA * ( Viens, je danse pour toi )

La décrue du Nil est l’événement phare. Le Sénégal sort de son lit avec un nénuphar. Le lion réalise un haut fait de star. Il démytifie le Pharaon, lui arrachant sa couronne. Le lion vainc le Pharaon. Horrible sacrilège qui n’est pas puni. La jurisprudence...

lire plus
«Le Mali est l’Afrique, et l’Afrique est le Mali»

«Le Mali est l’Afrique, et l’Afrique est le Mali»

L’éditorial publié sur son blog par Amadou Tidiane WONE, Ancien Ministre, me renvoie à la situation qui avait poussé nos illustres aïeux du Fouta, particulièrement des Poulaars  à entamer le Fergo vers le Soudan (le Mali actuel) dans le sillage des conquêtes de...

lire plus
Méditation sur la pauvreté intellectuelle !

Méditation sur la pauvreté intellectuelle !

À la question, qu’est-ce que la pauvreté, les réponses apportées au  cours de l’histoire sont nombreuses et variées. L’histoire des idées et de la vie de l’esprit se caractérise comme un mouvement continu d’une époque à une autre pour construire une réponse...

lire plus
Tam tam et fanfares

Tam tam et fanfares

« Si Voter, Servait à Quelque Chose…Il y a longtemps qu’ILS L’AURAIENT INTERDIT ». ColucheElections… Piège Abscons !!! D’abord, je n’ai pas dit ça !!! J’ai bien écrit « élections, piège abscons » !!!, Du latin absconsus, qui signifie « caché », très difficile à...

lire plus
Tam Tam roulant …

Tam Tam roulant …

Pour que les Violons des Infrastructures ne nous Servent pas d’Urinoirs. « Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns. Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans...

lire plus
Qui pour être Maire dans nos communes ?

Qui pour être Maire dans nos communes ?

Dieu sait qu’il y a dans la région naturelle du Sénégal oriental, des maires très mal lotis, aussi bien au plan physique, moral qu’intellectuel. Ils ont du mal à réaliser qu’ils ont d’énormes attributions et pouvoirs pour impulser et poursuivre le développement de...

lire plus
ECO, le Nigeria et les autres

ECO, le Nigeria et les autres

A l’issue de la Conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO d’Accra sur l’ECO, la décision a été prise de créer dans un premier temps une zone monétaire autour des Etats de la CEDEAO ayant leur propre monnaie nationale, et dans un deuxième temps d’étendre cette nouvelle...

lire plus
Gaston Mbengue, l’outrance indigne

Gaston Mbengue, l’outrance indigne

Il est des mots, des termes qui s’introduisent insidieusement dans le lexique, tenus par des hommes et des femmes publics sans que nul n’y prête attention et sans qu’on les ait définis préalablement. C’est seulement lorsqu’ils se sont en quelque sorte fondus dans le...

lire plus
Méditations sur la condition humaine post-covid

Méditations sur la condition humaine post-covid

De ce que le dieu Mammon nous a réduits en esclaves Selon certains astrophysiciens il y aurait des univers parallèles à celui que nous vivons, mais que nous ne pouvons guère percevoir. J’avoue que le littéraire que je suis ne comprend pas grand-chose à ce charabia,...

lire plus
Amalgames dangereux

Amalgames dangereux

Depuis le début de la pandémie au Sénégal, un malentendu s’est installé et s’inscrit dans la durée : il s’agit de la centralité de la question des lieux de culte dans un sujet qui relève exclusivement du domaine de la santé publique. A force, chaque groupe religieux...

lire plus
Discours sur le Joola

Discours sur le Joola

Monsieur le Président de la République, Dans votre adresse à la Nation suite à la tragédie qui a emporté plus d’un millier de nos compatriotes et endeuillé toutes les familles du Sénégal, vous avez invité notre Peuple à un examen de conscience, une introspection....

lire plus
‘’Franssement’’parler… en bon français !

‘’Franssement’’parler… en bon français !

‘’Les colonialistes ont l’habitude de dire que eux, ils nous ont fait rentrer dans l’histoire. Nous démontrerons aujourd’hui que non : ils nous ont fait sortir de l’Histoire, de notre propre histoire, pour les suivre dans leur train à la dernière place, dans le train...

lire plus
Francophonie, francophilie ou Francofolie?

Francophonie, francophilie ou Francofolie?

Le débat intellectuel est sans tabous, ni zones exclusives. Il saisit toute opportunité pour poser les questionnements dont la bonne appréhension permettrait de faire avancer d’un cran la société. C’est sous ce rapport qu’il y'a bientôt un an, je m'interrogeais (dans...

lire plus
Camouflet diplomatique!

Camouflet diplomatique!

Le Ministre des Affaires étrangères Sidiki Kaba avait, semble t-il, de bonnes raisons de se lamenter… au Mur des lamentations (!)  à l’occasion de son récent séjour en Israël.En effet, le quotidien National le Soleil dans sa livraison de ce vendredi 30 mars nous...

lire plus
Le Sénégal à coeur !

Le Sénégal à coeur !

Les mots, dits ou écrits, sont les véhicules qui transportent nos idées, nos pensées. Ils trahissent souvent nos émotions. Ils lèvent parfois le voile, à notre insu, sur ce que l'on a pensé mais choisi de taire. Écrire, parler, sont des actes redoutables, lourds de...

lire plus
Au fond, le jeu s’éclaire!

Au fond, le jeu s’éclaire!

Ainsi donc, tous les dignitaires du régime du Président Abdoulaye Wade listés comme devant déférer devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite auraient «rejoint» le camp présidentiel, à défaut d’avoir été neutralisés par la dite cour. Soit par voie de...

lire plus
Dakar étouffe… le pays souffre…

Dakar étouffe… le pays souffre…

Le taux de particules fines à Dakar est actuellement 7 fois plus élevé que la norme fixée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Toutes sortes de pathologies se déclarent et les malades encombrent les files d’urgence des hôpitaux, sans moyens de prise en...

lire plus
Comment faire celui qui n’a rien vu, ni entendu?

Comment faire celui qui n’a rien vu, ni entendu?

Cheikh Diop s’est immolé. Il a, comme un dernier appel au secours, donné une interview avant de sombrer dans l’instant de folie qui mène vers l’irréparable. J’ai longuement hésité avant de partager, sur ma page Facebook, la vidéo rendant la vie, pour ainsi dire à...

lire plus
Du terrorisme verbal au pugilat parlementaire…

Du terrorisme verbal au pugilat parlementaire…

Les menaces adressées à Karim Wade par des personnalités qui ne sont pas des juges, quant à sa mise aux arrêts, s’il ose seulement mettre les pieds au Sénégal, prêtent à sourire.Karim Wade a été gracié, par le Chef de l’État, de la peine d’emprisonnement. Sauf...

lire plus
Gilets jaunes! Colères noires?

Gilets jaunes! Colères noires?

Un mouvement de protestation contre la pression fiscale et les inégalités sociales, lancé en France depuis quelques semaines par ceux qui se rassemblent et se distinguent par le port d’un gilet jaune, est chargé de signaux multiples et variés. Signaux de ruptures...

lire plus
Jeu politique et hors-jeux…

Jeu politique et hors-jeux…

« Politique ? Po la tiggi ! » entend-on dire parfois « La politique, c’est vraiment un amusement, un jeu. » C’est ainsi que je tenterai de traduire, laborieusement et sans la fine saveur de certaines tournures de nos langues nationales, l’expression ouolof  «po la...

lire plus
Fast track: Vrais problèmes, fausses solutions…

Fast track: Vrais problèmes, fausses solutions…

« Fast track… » des voix, plus autorisées que la mienne, ont démontré la vanité d’un slogan de plus dans la panoplie des mots saisonniers qui ne correspondent, au final, à aucun changement qualitatif dans la vie de la majorité des citoyens sénégalais. Tout...

lire plus
Féodalités…

Féodalités…

En Europe, 10 Etats sont des monarchies héréditaires, parmi lesquelles on dénombre 7 royaumes (Belgique, Espagne, Danemark, Norvège, Suède, Pays-Bas, Royaume-Uni) 2 principautés (Monaco et Lichtenstein) et 1 grand-duché ( Le Luxembourg).En Afrique contemporaine 3...

lire plus

Publications

Mes derniers livres

Résistance

Le crépuscule des vanités

L’Harmattan, 2006

Lorsque la nuit se déchire

Editions L’Harmattan, 1990 – 133 pages

Archives

Jubbanti ! Jub, Jubbal !

Jubbanti ! Jub, Jubbal !

Ces trois mots, en langue nationale wolof du Sénégal, résument la philosophie et le moteur des actions qui sont entrain d’être posées par le nouveau régime né de la Révolution démocratique et pacifique issue de l’élection présidentielle du 24 mars 2024 au Sénégal . A...

lire plus
Ah ! Si jeunesse savait…

Ah ! Si jeunesse savait…

Hommage à Amadou Abdoul DIA et Nafy NDOYE Poursuivant le fil de ma réflexion sur les racines du mal de notre non-développement à travers mes deux derniers billets « La Souveraineté mentale mère des Souverainetés » et La Dé-bérlinisation premier jalon du panafricanisme...

lire plus

Contactez-moi pour

Échanger

Une question, une contribution ?
N'hésitez pas à me contacter !