L’Afrique, la Russie et le reste du monde (réflexion sommaire d’un dimanche)

Souleyanta Ndiaye

souleyanta@gmail.com

Le monde est, naturellement, un bloc compact mais charcuté par les frontières, les particularismes humains archaïques et beaucoup d’autres facteurs nocifs à une coexistence qui aurait dû faire de notre planète un havre de paix où l’amour et l’envie de progresser sans blesser seraient une sorte de bréviaire partagé.

Cette idée, ramenée à la dimension des rapports entre les États, apparait comme l’expression d’une utopie qui date des origines, car dans toutes les religions révélées, le Maître suprême recommande ce qui a été énoncé plus haut.

L’Afrique, considérée par beaucoup de spécialistes comme le « berceau de l’Humanité », a été victime de l’accaparement de son espace vital par des colonies de conquérants qui ont spolié ses immenses richesses de toutes natures et entraîné son retard dans ce qui est appelé Développement. Le continent noir reste, cependant, debout et le XXIème siècle est, semble-t-il, le sien, dans tous les sens de cette expression.

À côté, un pays très riche, immense, tentaculaire pour certains, ouvert et bien intentionné pour d’autres, occupe, ces dernières décennies, une place de choix dans le tableau des analyses géopolitiques, plus surprenantes et même déroutantes, à plusieurs égards, les unes que les autres: il s’agit de la Russie, héritière légale de l’Union Soviétique, elle-même destructrice d’un régime impérial dont l’histoire s’écrit encore.

Entre les deux entités qui font l’objet de cette réflexion sommaire, une sorte d’idylle est en train de se tisser aux yeux du reste du Monde (des Occidentaux surtout) qui surveille le Processus en cours, fiévreusement intéressé par ce qui adviendra de ces figures à symétrie variable qui se dessinent.

L’Afrique, pays par pays, ou globalement prise dans un élan unique et la Russie, pourront-ils enfin réaliser le schéma d’une coopération au service exclusif de leurs peuples respectifs et non celui classique où les hordes d’individualités, de forces économiques et financières se crêperont encore les chignons pour imposer, comme elles en ont l’habitude, leur volonté contraire (par exemple) à toutes les recommandations des religions révélées ?

Beaucoup d’observateurs estiment, en tout cas, que l’équilibre du monde dépendra, en grande partie, de la direction que prendront les échanges de procédés et la (ré)naissance de cette sorte d’aventure amoureuse entre le continent le plus riche au monde et le pays le plus grand de la planète Terre.

Ils n’ont peut-être pas tort.

       Souleyanta Ndiaye

        souleyanta@gmail.com

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres Articles

CHRONIQUE BLASÉE

CHRONIQUE BLASÉE

Monsieur le Président, des sanctions plutôt que des condoléances !! Pourquoi des condoléances de Macky Sall à la suite de l’accident de deux autobus...

CHRONIQUE RÉSILIENTE

CHRONIQUE RÉSILIENTE

La Confiance n’exclut pas le Contrôle… Économique… « L’indépendance n’est pas l’acte isolé d’un jour, mais un combat permanent, qui se gagne...

LEÇONS D’UN SCRUTIN

LEÇONS D’UN SCRUTIN

Depuis de nombreuses années, l’Afrique offre l’image peu reluisante de la seule partie du globe où une élection semble toujours annoncer la fin du...

Tragique destin

Tragique destin

FOLLE AMBIANCE Plusieurs interventions d’intellectuels, d’hommes politiques et de journalistes publiées ces dernières semaines sur la toile, ont...

Tam tam et fanfares

Tam tam et fanfares

« Si Voter, Servait à Quelque Chose…Il y a longtemps qu’ILS L’AURAIENT INTERDIT ». ColucheElections… Piège Abscons !!! D’abord, je n’ai pas dit ça...

Tam Tam roulant …

Tam Tam roulant …

Pour que les Violons des Infrastructures ne nous Servent pas d’Urinoirs. « Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en...

Discours sur le Joola

Discours sur le Joola

Monsieur le Président de la République, Dans votre adresse à la Nation suite à la tragédie qui a emporté plus d’un millier de nos compatriotes et...

Camouflet diplomatique!

Camouflet diplomatique!

Le Ministre des Affaires étrangères Sidiki Kaba avait, semble t-il, de bonnes raisons de se lamenter… au Mur des lamentations (!)  à l’occasion de...

Le Sénégal à coeur !

Le Sénégal à coeur !

Les mots, dits ou écrits, sont les véhicules qui transportent nos idées, nos pensées. Ils trahissent souvent nos émotions. Ils lèvent parfois le...